Recrudescence d'attentats dans le monde : la folie meurtrière du capitalisme

Afficher une version adaptée à l'édition sur imprimanteEnvoyer cet article par mail

Cet été fut particulièrement sanglant. Les attentats se sont enchaînés, jour après jour, au rythme effréné d'une danse macabre :

• Le 6 juillet, 11 tués à Islamabad (au Pakistan) et 22 tués à Nangarhar (en Afghanistan).

• Le 7 juillet, 41 tués et 150 blessés à Kaboul (en Afghanistan).

• Le 9 juillet, 3 tués à Istanbul (en Turquie).

• Le 13 juillet, 18 tués et 35 blessés en Afghanistan.

• Le 21 juillet, 2 morts et 14 blessés suite à des explosions quasi-simultanées dans deux bus à Kunming, capitale de la province chinoise du Yunnan.

• Le 26 juillet, 17 explosions ( !) font 49 morts et 160 blessés à Ahmedabad (en Inde).

• Le 27 juillet, 2 explosions successives à Istanbul (en Turquie) tuent 17 personnes et en blessent 154.

• Le 28 juillet, 39 tués et 146 blessés dans des attentats presque simultanés à Bagdad et Kirkouk, (en Irak).

• Le 3 août, 25 blessés à Tizi Ouzou (en Algérie).

• Le 5 août, 16 tués dans la province de Xinjiang (en Chine).

• Le 10 août, 8 morts et 17 blessés à Zemmouri (en Algérie).

• Le 13 août, 14 tués et 40 blessés à Tripoli (au Liban).

• Le 17 août, 8 tués à Skikda (en Algérie).

• Le 18 août, 9 tués et 13 blessés dans la province de Khost (en Afghanistan).

• Le 19 août, 43 tués et 45 blessés à Issers (en Algérie).

• Le 20 août, 11 tués et 31 blessés à Bouissa (en Algérie).

Les cibles de ces actes barbares sont en premier lieu les populations civiles. Ces attentats frappent les lieux les plus peuplés comme les marchés ou les écoles. En Algérie, à Zemmouri, le 9 août, un kamikaze s'est fait sauter au volant de son véhicule tuant 8 jeunes de moins de 25 ans puis, comble de l'horreur, un groupe armé a tiré sur les ambulances pour retarder l'arrivée des secours ! Le 20 août, dans la ville de Dera Ismaïl Khan, toujours en Algérie, un attentat à la bombe a eu lieu devant... la porte des urgences d'un hôpital ! Le bilan fut de 23 morts et 15 blessés.

Le responsable de toutes ces tueries n'est autre que le capitalisme. Le terrorisme est le fruit de l'affrontement entre cliques bourgeoises. Il est l'arme par laquelle les bourgeoisies les plus faibles tentent de défendre leurs sordides petits intérêts locaux (comme aujourd'hui le font les "seigneurs de la guerre" en Afghanistan ou en Irak). Quant aux grandes puissances, en tirant les ficelles en coulisses, elles n'hésitent pas à utiliser dès qu'elles le peuvent cette violence aveugle pour déstabiliser leurs rivaux (comme, par exemple, le font actuellement les Etats-Unis en Algérie en soutenant l'Al-Qaïda local contre la France).

Mais la situation actuelle révèle encore bien plus que la nature guerrière et sanguinaire de la bourgeoisie. La multiplication des attentats et leur extension géographique montrent clairement la dynamique de ce système : le capitalisme plonge dans l'abîme et risque d'entraîner avec lui toute l'humanité. Plus que jamais, la seule alternative est "socialisme ou barbarie" !

Map (21 août)

 

See also :