La dictature du prolétariat

Il y a 100 ans, la Révolution russe: qu’est-ce que les conseils ouvriers ?

Au début du xxe siècle, au cours de ses plus grandes luttes, le prolétariat s’est donné une nouvelle forme d’organisation adaptée à sa tâche révolutionnaire : les conseils ouvriers (ou soviets).

Qu'est-ce que les conseils ouvriers (III) : la révolution de 1917 (de juillet à octobre), du renouvellement des conseils ouvriers à la prise du pouvoir

Dans ce troisième article de la série, nous verrons comment ils furent reconquis par la masse des travailleurs et des soldats qui purent ainsi prendre le pouvoir en octobre 1917.

Qu'est ce que les conseils ouvriers ? (I) : pourquoi les conseils ouvriers surgissent-ils en 1905 ?

l’objectif de cet article est de contribuer à répondre très simplement à ces questions : que sont les Conseils ouvriers ? Pourquoi ont-ils surgi ? À quelles nécessités historiques répondaient-ils ? Sont-ils sont toujours d’actualité à l’époque présente ?

Terreur, terrorisme et violence de classe

La classe ouvrière en France (et notamment les travailleurs de la SNCF et de la RATP, de même que les jeunes générations scolarisés dans les universités et les lycées), vient d'être confrontée à une gigantesque campagne de criminalisation des grévistes justifiant l'utilisation de la répression pour faire passer les "réformes" du capital.

Il importe donc que ceux qui se tournent aujourd'hui vers une perspective révolutionnaire, comprennent de façon claire la différence fondamentale qui existe entre la violence de la classe exploiteuse et celle que lui oppose le prolétariat.

Le communisme : l'entrée de l'humanité dans sa véritable histoire (V) - les problèmes de la période de transition

Nous republions ici le deuxième article de Bilan n° 31 (mai-juin 1936) de la série Les problèmes de la période de transition, écrite par Mitchell.

Le communisme : l’entrée de l’humanité dans sa véritable histoire (IV) - Les problèmes de la période de transition

La série d'articles de Bilan

L'Etat dans la période de transition

La "Revue Internationale" du CCI a abordé à plusieurs reprises la question de la période de transi­tion du capitalisme au communisme. Elle a publié plus d'une dizaine de textes dans lesquels est évoqué en particulier le problème posé par les rapports entre la dictature du prolétariat et l'Etat dans la période de transition.

Révolution de 1905 : enseignements fondamentaux pour le prolétariat

Il y a 80 ans, le prolétariat engageait en Russie le premier mouvement révolutionnaire de ce siècle, la répétition générale de la révolution victorieuse de 1917 et la vague révolutionnaire mondiale qui l'a  suivie  jusqu'en   1923.

L’État dans la période de transition

Ce texte ne représente pas la position achevée du CCI sur la question de l'Etat dans la période de transition, mais une position dans le débat interne qu'il a eu sur cette question. Pour avoir la vision du CCI, il faut lire dans son ensemble notre brochure  sur la période de transition, ou encore notre article de la série "Le Communisme n'est pas un bel idéal..." sur cette question.

Quelques remarques sur l’État dans la Période de Transition

Cette intervention affirme au contraire la nécessité d’une distinction claire entre les organes révolutionnaires de la classe ouvrière -les conseils ouvriers- et l’État qui reste essentiellement conservateur.

  • Quelques remarques sur l’État dans la Période de Transition

1- INTRODUCTION

Classe et État dans la Dictature du Prolétariat

Cette contribution considère l’État de la Période de Transition comme une expression socialiste du Prolétariat et rejette la nécessité de vigilance à l’égard de l’État.

 

CLASSE ET ÉTAT DANS LA DICTATURE DU PROLETARIAT

1. Dans l’enchaînement des diverses phases des modes et formes de production sociale, sitôt la dissolution du communisme simple et grossier des temps primitifs, l’État apparaît à un moment déterminé du développement économique sur un territoire inscrit à l’intérieur de frontières, en lieu et place de la “Gens” consanguine. A la fois, il est l’organisme spécial rendu nécessaire par l’accroissement encore très faible des richesses maternelles, tout autant que de l’insuffisance de cette production incapable de satisfaire les besoins grandissants de la collectivité. A ce titre, il répond aux besoins d’organiser la société, celle-ci divisée en classes antagoniques, et son existence même prouve que les contradictions sociales sont devenues inconciliables. Dès son apparition, l’État s’accompagne de la création d’un corps spécialisé, bande année pour protéger et rendre possible la perpétuation des privilèges de la classe qui s’est appropriée la maîtrise des moyens de production et en contrôle la répartition forcément inégale.

La période de transition

La reconnaissance de la nécessité et de l'inévitabilité d'une période de transition du capitalisme au communisme est caractéristique de l'analyse marxiste, matérialiste, de la révolution sociale qui doit renverser le capitalisme. Cette analyse se base sur la compréhension historique des conditions du passage d'une forme sociale à une autre. Sur le plan de l'expérience pratique, c'est surtout celle du pouvoir
Syndiquer le contenu