III - DEMOCRATES, STALINIENS, TROTSKISTES : ILS SONT TOUS CONTRE LA CLASSE OUVRIERE

Afficher une version adaptée à l'édition sur imprimanteEnvoyer cet article par mail

La gigantesque campagne idéologique actuelle -assimilant le stalinisme à la perspective prolétarienne- est un ignoble mensonge qui vise à désarmer et à démoraliser la classe ouvrière. L'ensemble des forces politiques du capital, depuis les PC eux-mêmes jusqu'aux "démocrates" de tous bords en passant par les trotskistes, y participent activement. Tous ces falsificateurs cherchent à faire croire que c'est le prolétariat révolutionnaire qui a enfanté ce monstre qui se prétendait communiste mais qui n'était, en fait, que son fossoyeur. Ils cherchent, en particulier, à masquer le fait que le stalinisme a toujours fait partie de la "famille bourgeoise" et que, depuis des décennies, ils ont été à ses côtés à chaque fois qu'il fallait soumettre ou écraser la classe ouvrière. Souvenons nous que les "grandes démocraties" occidentales, qui n'ont cessé de fustiger "l'empire du mal" n'ont eu aucun scrupule, par le passé, à s'acoquiner avec Staline au point d'en faire un "allié" de marque lors de la seconde guerre mondiale; de même elles n'ont pas hésité à utiliser les services des PC contre le prolétariat allant jusqu'à leur donner une place à la tête de l'Etat bourgeois comme en France à la "libération".

Ces mêmes partis staliniens occidentaux ont, aujourd'hui, le culot de dénoncer les "erreurs" de Staline et de ses successeurs en jurant tous leurs grands dieux qu'"on les avait trompés". Ils espèrent sauver leur peau en essayant de faire oublier tous les soutiens enthousiastes qu'ils ont apportés, à maintes reprises, aux pires entreprises anti-ouvrières de l'URSS stalinienne, sans parler de ce qu'us ont accompli, eux mêmes, contre la classe ouvrière au nom des intérêts de leurs "nations" respectives. Les PC sont bien des partis du capital. Ils ne cessent de le prouver depuis 60 ans. En effet après la défaite de la vague révolutionnaire du début du siècle, dans le sillage au parti bolchevique stalinisé, les PC, à l origine partis du prolétariat, ont dégénéré pour ensuite passer dans le camp de l'ennemi.

Quant aux groupes trotskistes qui se disent révolutionnaires, ils ont rejoint le camp bourgeois et la contre révolution stalinienne lors de la seconde guerre mondiale (Cf. notre brochure, "le Trotskisme contre la classe ouvrière"). Depuis cette période ils n'ont jamais cessé de défendre l'Etat soviétique sous prétexte que, bien que "dégénéré", il restait un "Etat ouvrier". Aujourd'hui encore ces dévoyeurs de la conscience ouvrière regrettent encore les soi-disant acquis dont cet Etat restait malgré tout, selon eux, le dépositaire.