Il y a cent ans, la révolution en Allemagne

Afficher une version adaptée à l'édition sur imprimanteEnvoyer cet article par mail

Il y cent ans, nous étions au cœur de la vague révolutionnaire mondiale, plus précisément de la révolution en Allemagne, un an après la prise du pouvoir politique par le prolétariat en Russie, en octobre 1917.

Comme en Russie, la classe ouvrière en Allemagne avait fait surgir des conseils ouvriers, organes d'unification de tous les ouvriers et de la future prise du pouvoir politique. Alors qu'elle éclate dans le pays le plus industrialisé du monde capitaliste, avec la classe ouvrière la plus nombreuse, la révolution en Allemagne  ouvre la possibilité de rompre l'isolement du pouvoir prolétarien en Russie et d'extension de la révolution à l'Europe. La bourgeoisie ne s'y est d'ailleurs pas trompée puisqu'elle met fin à la guerre impérialiste en signant l'armistice du 11 novembre 1918 alors que, justement, la poursuite de celle-ci constituait un facteur de radicalisation des  masses, de démystification de toutes les fractions de la bourgeoisie, les plus "à gauche" en particulier, comme cela avait été les cas en Russie dans les mois qui suivirent la révolution de février 1917. De plus, alors que la plupart des fractions de droite de l'appareil d'État étaient en pleine dislocation du fait du désastre militaire, la bourgeoisie allemande a su tout miser sur la social-démocratie traître pour affaiblir et écraser la révolution et la classe ouvrière en Allemagne. C'est un enseignement fondamental pour la révolution du futur, laquelle trouvera sur son chemin toutes les fractions de la gauche et de l'extrême gauche du capital qui feront tout pour défaire le prolétariat.

Nous publions un nouvel article sur ce thème :

Révolution en Allemagne : il y a 100 ans, le prolétariat faisait trembler la bourgeoisie

Nous recommandons aussi à nos lecteurs des articles plus anciens :

"Il y a 90 ans, la révolution allemande" : série de 5 articles, dont le premier fut publié dans le n° 133 de la Revue internationale et le dernier dans le n° 137 : Face à la guerre le prolétariat renoue avec ses principes internationalistes ; 1918 - 19 : De la guerre à la révolution ; 1918-19, la formation du parti, l'absence de l'Internationale ; La guerre civile en Allemagne (1918-1919) ; La terreur orchestrée par la social-démocratie fait le lit du fascisme.

"Révolution allemande" : série de 13 articles, dont le premier fut publié dans le n° 81 de la Revue et le dernier dans le n° 99 : les débuts de la révolution (I) ; les débuts de la révolution (II) ; L'insurrection prématurée ; fraction ou nouveau parti ? ; Du travail de fraction à la fondation du K.P.D ;  L'échec de la construction de l'organisation ; La fondation du K.A.P.D ; Le putsch de Kapp ; L'action de mars 1921, le danger de l'impatience petite-bourgeoise ; Le reflux de la vague révolutionnaire et la dégénérescence de l'Internationale ; La gauche communiste et le conflit croissant entre l'État russe et les intérêts de la révolution mondiale ; 1923. Une défaite qui signe la fin de la vague révolutionnaire mondiale.

Approfondir: 

Rubrique: