Réunions publiques

Compte-rendus des discussions et questions surgies lors des réunions publiques du CCI

Permanence du CCI à Nantes: Pourquoi la classe ouvrière a-t-elle besoin des organisations révolutionnaires ?

Lors de notre permanence du 11 juin dernier à Nantes, l’un des participants a présenté un tract (co-rédigé avec de jeunes éléments critiques) et qu’il a diffusé à Rennes pour dénoncer la campagne idéologique et le référendum sur la constitution européenne. Cette démarche s’inscrit pleinement dans l’effort du prolétariat pour développer son combat de classe.

Réunion publique du CCI à Paris : L'air frais d'un débat fraternel dans le camp prolétarien

Avant la présentation de l'exposé, le présidium a fait un point d'information sur les campagnes de calomnies dont le CCI a été l'objet, notamment depuis le début du mois d'octobre de la part de la prétendue "Fraction interne du CCI" et du "Circulo de Comunistas Internacionalistas"

Réunion publique à Buenos Aires : Où en est la lutte de classe

Le vendredi 5 novembre 2004, grâce au soutien des militants du NCI d'Argentine, le CCI a tenu une réunion publique à Florencio Varela, banlieue de Buenos Aires. Le thème portait sur l’évolution de la lutte de classe au niveau mondial. Comme lors de la réunion publique précédente du mois d'août, l’introduction a voulu être limitée dans le temps afin de permettre au débat de se développer le plus possible.

Réunion publique du CCI à Buenos Aires - Un lieu de débat prolétarien

Nous publions ci-dessous une synthèse de la réunion publique que le CCI a pu tenir à Buenos Aires en août 2004 grâce au NCI d'Argentine (dont nous avons publié plusieurs contributions dans notre presse). Malgré leurs faibles forces et les conditions extrêmement difficiles dans lesquels ils se trouvent, ces camarades se sont impliqués activement dans le débat, notamment pour défendre les positions de base du camp prolétarien.

Face aux attaques parasitaires contre le CCI - Compte-rendu de la réunion publique du 4 mai à Paris



Le combat pour la défense des principes du mouvement ouvrier

Le samedi 4 mai le CCI a tenu une réunion publique à Paris sur le thème "La défense des organisations communistes, une tâche difficile mais indispensable".
Bien que les résultats du premier tour des élections présidentielles en France et la gigantesque campagne antifasciste qui les ont suivis auraient pu justifier que nous modifiions le thème de cette réunion publique, notre organisation a pris la décision de maintenir le thème initial. Cette décision, comme nous l'avons dit au cours de la présentation, était motivée par la gravité de l'attaque que subit notre organisation à l'heure actuelle avec la campagne de calomnies de la part de quelques ex-membres du CCI regroupés sous le nom de "fraction interne du CCI" autour du citoyen Jonas, exclu de notre organisation pour indignité politique. Face à cette situation, il était de la responsabilité du CCI d'assurer de façon prioritaire sa défense en même temps que celle des principes de fonctionnement des organisations communistes. En effet, sans organisation, il n'y a pas d'intervention possible et c'est justement ce que visent l'État bourgeois et ses complices du milieu parasitaire : détruire les organisations révolutionnaires de l'intérieur et les discréditer face à la classe ouvrière en semant le trouble et la confusion auprès des éléments à la recherche d'une perspective de classe.

Bilan d’une réunion publique du CCI (sept. 1990)

Ne pas sous-estimer la gravité de la situation mondiale

C’est bien évidemment à propos de la situation dans le golfe Persique, sa signification et ses conséquences que la section en France du CCI a tenu ses réunions publiques de septembre dans 11 grandes villes sur le thème "Le capitalisme, un système qui sème la mort".

Pages

Subscribe to RSS - Réunions publiques