Fascisme

Kondopoga : A bas le pogrom, arme de l’État pour diviser la classe ouvrière!

La véritable débauche de haine, les émeutes accompagnées d'incendies et de pillages, qui s'est déchaînée contre les Caucasiens et les Tchétchènes à Kondopoga, petite ville industrielle proche de la frontière russo-finlandaise, a eu un large retentissement au plan national, en Russie, et même internationalement. Contrairement aux dires de certains anarchistes, il ne s'agit pas là d'un moment "détourné" de la lutte de classe, mais d'un véritable progrom au service de l'Etat
Syndiquer le contenu