Décadence

L’évolution du capitalisme et la nouvelle perspective - 1952 INTERNATIONALISME

Le texte que nous reproduisons ci-dessous est paru, dans le n°46 d'Internationalisme  en été 1952. Ce fut le dernier numéro de cette revue, et à ce titre, ce texte constitue en quelque sorte un résumé condensé des positions et de l'orientation politique de ce groupe. L'intérêt qu'il présente est donc certain.

L’organisation du prolétariat en dehors des périodes de luttes ouvertes (groupes, noyaux, cercles. etc.)

TEXTE D ORIENTATION

Ce texte a été proposé pour le Congrès d'Internationalisme (janvier 1980).

"Que faire en dehors des luttes ouvertes? Comment s'organiser lorsque la grève est terminée? Comment préparer la lutte à venir?"

Voilà quelques unes des questions auxquelles la maturation actuelle de la lutte de classe impose de répondre.

Révolution ou guerre.

Dans le précédent numéro de la "Revue Internationale", nous soulignions l'importance de la décennie qui s'ouvrait et que nous appelions "Les années de vérité". Nous mettions notamment en avant le pas qualitatif que la bourgeoisie était en train d'accomplir dans ses préparatifs vers une nouvelle guerre mondiale

Situation internationale : Crise économique et lutte de classe

Nous avons fréquemment, dans notre presse, analysé le années 1980 comme les "années de vérité" (cf. la Revue Internationale n°20 et 26 notamment). Les  deux premières années de cette décennie ont pleinement confirmé cette? analyse. En effet, 1980 et 1981 auront été le théâtre d'événements de la plus haute importance et particulièrement  significatifs de l'enjeu qui, pour une bonne part, va se  jouer dans les années 80 : guerre impérialiste généralisée ou révolution prolétarienne mondiale.

Correspondance internationale : conscience et stratégie de la bourgeoisie

Dans la Revue Internationale n°34 nous avons publié un texte d'un camarade de Hong Kong, LLM, sur la question de la gauche dans l'opposition, constituant un effort sérieux - hors de notre Courant - pour comprendre les bases des manoeuvres politiques actuelles de la classe dominante, puisque, à la différen­ce des "critiques empiristes" qui n'ont fait que tourner notre analyse en dérision, le texte de LLM, dans la mesure où il va au fond de la question, perçoit l'organisation et la conscience de la bourgeoi­sie. Le texte soutenait que notre méthode d'analyse était valable, même s'il ne partageait pas toutes les  conclusions   que  nous  en  avons   tirées.

Débat International : crise et décadence du capitalisme (Critique au CCA, Mexique)

Dans la Revue Internationale n° 50 nous avions rapidement présenté le Grupo Proletario Internacionalista du Mexique à l'occasion de la sortie du premier numéro de leur revue: Revolucion Mundial. Aujourd'hui, au moment où vient de sortir le deuxième numéro, nous publions ici un texte de critique du GPI aux "thèses du Collectif Commu­niste Alptraum" (CCA), lui aussi du Mexique , publiées dans notre Revue Internationale n° 40 en janvier 1985.

Editorial : Reagan-Gorbatchev, Afghanistan, mensonges du "désarmement" et de la "paix"

"Réduction des armements" et marche à la guerre

Une propagande quotidienne est faite en cette année 88 sur la "réduction des armements" et les "pourparlers de paix" entre USA et URSS avec les rencontres Reagan-Gorbat­chev, le tout sur fond de "droits de l'homme" et de "perestroïka".

La crise de surproduction capitaliste mondiale : une tourmente qui pose la question de la révolution

Alors que l'humanité a développé ses forces productives qui, bien em­ployées", permettraient d'éliminer en quelques années toute pénurie de moyens de subsistance (alimentation, santé, logement, communication, éducation, etc..) et ce sur toute la surface de la terre, ces forces, cette potentialité productive se voient aujourd'hui de plus en plus para­lysées, détruites par les mécanismes et les contradictions internes aux rapports de production capitalistes.

Campagnes idéologiques : les armes de la bourgeoisie face a la lutte de classe

Après nous avoir conviés, pendant plusieurs semaines, à un battage sur la famine en Ethiopie avec ses mil­liers de morts, c'est sur les événements d'Afrique du Sud que les médias ont braqué leurs phares : manifes­tations des populations noire et métis réprimées dans le sang, images du quadrillage de quartiers entiers par l'armée, déportation dans les "bantoustans" de noirs 'jetés à coups de crosse dans des camions, séparation des familles, images d'ouvriers noirs parqués dans des ghettos, reprenant le travail le fusil dans le dos et sous les coups de fouet.

Communiqué : sur les événements en chine

Il y a 30 ans, une terrible répression, particulièrement sanglante, s'abattait sur la place Tiananmen et dans les principales grandes métropoles chinoises. Les "Tiananmen papers" d’aujourd’hui confirment pleinement ce que ce communiqué, que nous avions publié à l'époque des faits, mettait en avant : une sauvagerie dans la répression faite de mitraillages, rafles, arrestations massives et exécutions. Aujourd'hui, comme hier, nous soutenons l'idée que "La terreur policière-militaire et le mensonge démocratique se complètent et se renforcent l'un l'autre". Derrière ce triste anniversaire, c'est la même propagande qui est déversée, non seulement pour tenter de discréditer la montée en puissance de l'impérialisme chinois, renforcer au passage l'idée de négation du "communisme", mais aussi et surtout pour renforcer le mythe démocratique et masquer la responsabilité du système capitaliste dans toute l'horreur du monde au passé comme au présent. Cette propagande est d'autant plus à souligner qu'elle s'inscrit dans un contexte de montée croissante des tensions entre le nouveau géant chinois et ses concurrents impérialistes directs que sont notamment les Etats-Unis et l'Union Européenne. Et comme le met encore en évidence le communiqué, la seule vraie perspective face à une telle barbarie reste celle du prolétariat. Aussi, c'est avec justesse que ce communique met en exergue  "la responsabilité particulière des prolétaires des pays centraux". C'est en effet sur ses épaules que repose la grande responsabilité de montrer la voie qui permettra de dégager une perspective révolutionnaire pour mettre fin à la barbarie.

Bilan économique des années 80 : l'agonie barbare du capitalisme

A la fin des années 80, les médias multiplient les bilans économiques de la décennie. Ils se contentent, dans l'ensemble, de constater des faits, avec un regard plus ou moins optimiste ou pessimiste, suivant les cas, mais avec toujours la même myopie historique : au-delà du capita­lisme, il ne peut y avoir que le néant. Les "experts" ne scrutent la réalité économique qu'à la recherche des moyens d'entretenir la vie du système existant, considéré comme un ensemble de lois naturelles, éternelles, indes­tructibles.

Il y a 50 ans : les véritables causes de la 2eme guerre mondiale

Le texte que nous publions ci-dessous est une partie du Rapport sur la situation internationale présenté et débattu à la Conférence de la Gauche communiste de France (GCF) qui s'est tenue en juillet 1945 à Paris. Aujourd'hui, quand la bourgeoisie mondiale commémore avec enthousiasme les hauts faits de la victoire de la "démocratie" contre le fascisme hitlérien qui, selon elle, était la seule raison de la 2ème guerre mondiale de 1939-45, il est nécessaire de rappeler à la classe ouvrière, non seulement la vraie nature impérialiste de cette boucherie sanglante qui a fait 50 millions de victimes et a laissé en ruines fumantes tant de pays d'Europe et d'Asie, mais aussi ce qui s'annonçait être la "paix" capitaliste qui allait suivre.

Les délocalisations illustrent les lois de l'exploitation capitaliste (2e partie)

Nous publions ci-dessous la seconde partie de l’article sur les délocalisations paru dans RI n° 362. Dans la première partie, contre les mensonges gauchistes et altermondialistes, nous avons traité du fait que les délocalisations ne sont pas un phénomène récent ou nouveau, mais qu’elles sont nées avec le capitalisme comme produit de la concurrence effrénée entre capitalistes inhérente à ce système et comme un des moyens de rechercher une exploitation maximum de la classe ouvrière.

La situation en Allemagne : Rapport sur la situation nationale de la section du CCI en Allemagne (mai 1990)

L'évolution des contradictions qui aujourd'hui se concentrent en Allemagne constitue une clé fondamentale de l'évolution de la situation mondiale. Nous publions ici un rapport de notre section dans ce pays qui en dégage la dynamique globale et les différentes hypothèses qu'elle ouvre.

Après l'effondrement du bloc de l'est, déstabilisation et chaos

L'effondrement du bloc de l'Est, auquel nous venons d'assister, constitue, avec la reprise his­torique du prolétariat à la fin des années 1960, le fait le plus important depuis le dernière guerre mondiale. En effet, ce qui s'est passé dans la seconde moitié de l'année 1989 met fin à la configuration du monde telle qu'elle s'était maintenue durant des décennies.

Crise économique : crise du crédit, relance impossible, une récession toujours plus profonde

L'économie américaine poursuit sa plongée dans l'enfer de la récession et entraîne la production mondiale dans son sillage. L'optimisme de façade affi­ché par les dirigeants américains depuis le printemps 1991 n'a pas survécu à l'été. Depuis septembre les chiffres pleuvent qui rendent toute illusion impossible. La confiance dans la perspective toujours renouvelée du capitalisme, qui, tel un phénix renaissant de ses cendres, serait toujours capable, après une récession passagère, de retrouver le chemin vers une croissance sans limite, n'est plus de mise. La dure réalité de la crise économique se charge défaire ravaler leurs décla­rations triomphantes, à ceux qui, il y a à peine deux ans, avec l'effondrement économique du «modèle» stalinien du capitalisme, saluaient la victoire du capitalisme libéral comme seule forme viable de survie de l'humanité.

L’URSS en miettes

«  Je réalise que nous nous trouvons sur la ligne au-delà de laquelle commence la dislocation de l'économie et de l'Etat», qui parle ainsi? Gorbatchev lui-même! Chaque jour qui passe l'URSS, le plus vaste pays du monde, s'enfonce encore plus dans le chaos. Le na­vire est à la dérive, et Gorbatchev, recevant le prési­dent français Mitterrand début mai, faisait le bilan calamiteux de la Perestroïka en déclarant que les so­viétiques sont a dans le brouillard», que «les instru­ments ne fonctionnent pas », que « l'équipage n'est pas très homogène ». Sinistre constat que vient préciser le nouveau premier ministre Pavlov, digne représentant de la Nomenklatura du parti, insistant sur le fait que l'URSS est menacée par «une décomposition colossale »

Crise économique mondiale : L'étude de l'OCDE sur l'emploi

LE CYNISME DE LA BOURGEOISIE DECADENTE

La bourgeoisie a conscience qu'elle s'installe dans la crise. La faiblesse momentanée de la classe ouvrière internationale lui permet de tenir le langage cynique d'une classe historiquement moribonde qui sait qu'elle ne peut survivre qu'en intensifiant l'oppression et l'exploitation.

Comment est organisée la bourgeoisie : La bourgeoisie mexicaine dans l'histoire de l'impérialisme

Différents facteurs, que ce soit le fait d'être une réserve de matières premiè­res (minéraux, pétrole) ou surtout sa situation géographique -une longue frontière avec les Etats-Unis -, confèrent au Mexique une importance particulière au sein des relations impérialistes

Comment est organisée la bourgeoisie : Le mensonge de l'Etat « démocratique », II.

L'exemple des rouages secrets de l'Etat italien

On pourrait croire, à écouter la propagande de la classe dominante, que celle-ci n'a qu'un souci : le bien de l'humanité. Le discours idéologique sur la « défense des libertés et de la démocratie», sur les «droits de l'homme » ou 1' « aide humanitaire » est en complète contradiction avec la réalité. Le battage qui accompagne ce discours est à la mesure du mensonge qu'il véhicule.

Crise économique mondiale : l'explosion du chômage

L'année 1994 a commencé marquée par une réalité majeure : l'explosion du chômage dans le monde. Les gouver­nements des 7 premières puissances économiques occidentales ont pour l'oc­casion organisé, à grands renforts de propagande médiatique, une réunion exclusivement consacrée à cette ques­tion, qualifiée de « problème numéro un ». Le président américain devait so­lennellement y présenter «c un plan mondial contre le chômage », fondé sur la « réussite » des méthodes américaines.

Le « socialisme » à la Chavez : L’art de redistribuer la misère

Au cours du périple qui l’a conduit dans de nombreux pays en 2004 (au Brésil, en Uruguay, en Argentine, en Inde, au Qatar et en France), le président Chavez a non seulement démontré son antiaméricanisme, mais il s’est en outre permis de proclamer, face à des auditoires acquis à sa cause, qu’on ne pourrait supprimer la pauvreté du Tiers Monde en restant dans le système capitaliste de libre entreprise, qu’il faudrait pour y parvenir inventer « le socialisme du XXIe siècle ».

Crise économique mondiale : le capital allemand a bout de souffle.

Le texte ci-dessous est extrait d'un Rapport sur la situation en Allemagne, réalisé par Welt-révolution, section du CCI dans ce pays. Même si cet article traite de la situation dans un seul pays, il n'en traduit pas moins la situation généralisée de crise du capitalisme que traversent tous les pays du monde. Naguère exemple vertueux de la bonne santé du capitalisme, constam­ment exhibé par la propagande bourgeoise, l'économie alle­mande est devenue un symbole de la gravité de l'effondrement du système.

Pages

S'abonner à RSS - Décadence