Les attaques anti-ouvrières dans le monde

Afficher une version adaptée à l'édition sur imprimanteEnvoyer cet article par mail

Voici un court récapitulatif, non exhaustif, des plans d’austérité annoncés récemment, notamment en Europe :

Espagne

• Baisse de 5 % en 2010 et gel en 2011 du salaire des fonctionnaires.

• Gel des pensions de retraite en 2011.

• Suppression, au 1er janvier 2011, du chèque-bébé, “coup de pouce” de 2500 euros accordé jusque-là pour toute naissance ou adoption d’enfant.

Italie

• Recul de trois à six mois de l’âge du départ à la retraite.

• Réduction ou gel des salaires des fonctionnaires.

• Économie de 13 milliards d’euros, en 2011-2012, sur le dos des écoles et des hôpitaux.

• Instauration de péages sur les artères très fréquentées, telles que le périphérique de Rome.

Portugal

• Hausse générale des impôts (de 1 à 2,5 % de la TVA et de l’impôt sur le revenu).

• Réduction du nombre de fonctionnaires de 73 000 postes sur quatre ans.

• Diminution drastique des prestations sociales.

France

• Probable gel des salaires et des pensions de retraites.

• Réforme des retraites (quel que soit “l’accord final” signé avec les syndicats cet été, les ouvriers vont devoir travailler plus longtemps pour des pensions de plus en plus misérables).

• Suppression de 34 000 postes de fonctionnaires par an en 2011, 2012 et 2013.

Grèce

• Gel du salaire des fonctionnaires jusqu’en 2014.

• Réduction et parfois même suppression pure et simple des 13e et 14e mois de salaire pour les fonctionnaires.

• Réduction des allocations de 8 %. Ces allocations avaient déjà été réduites de 12 % en mars.

• Augmentation de la TVA de deux points (à 23 %). En mars, elle était déjà passée de 19 à 21 %.

• Augmentation des taxes sur les carburants, les cigarettes et l’alcool de 10 %.

• Gel des retraites en 2010, 2011 et 2012.

• Hausse de l’âge moyen du départ en retraite de 53 à 67 ans !

Irlande

• Hausse générale des impôts.

• Réduction des dépenses de quatre milliards d’euros frappant, en particulier, toutes les prestations sociales.

• Baisse de 25 % des salaires du secteur public.

• Baisse de 15 % des pensions de retraite.

Roumanie

• Réduction des salaires du secteur public de 25 % à partir de juin.

• Suppression de 250 000 emplois dans le secteur public au cours des prochaines années.

• Hausse de l’âge de départ à la retraite (non encore défini).

• Baisse des pensions de retraite de 15 % en moyenne tandis que les allocations familiales seront également fortement amputées.

 

Au Japon, en Malaisie, en République tchèque, en Pologne et au Royaume Uni, des plans d’austérité ont aussi été annoncés mais leur contenu ne devrait être connu qu’au cours de l’été…

See also :