Salut à la naissance d'un noyau du CCI au Brésil!

Afficher une version adaptée à l'édition sur imprimanteEnvoyer cet article par mail

Nous informons nos lecteurs de la création d'un noyau du CCI au Brésil. C'est pour nous un évènement de grande importance qui vient concrétiser le développement de la présence politique de notre organisation dans le pays le plus important d'Amérique latine, pays qui compte les plus grosses concentrations industrielles de cette région  aussi bien qu'à l'échelle internationale. Il existe également dans ce pays un milieu d'éléments  attirés par les positions révolutionnaires, de même que des groupes politiques prolétariens. Parmi ceux-ci, nous avons déjà signalé dans notre presse et sur notre site en portugais l'existence de l'Opposition Ouvrière (OPOP). Existe aussi dans l'Etat de São Paulo un groupe en constitution, influencé par les positions de la Gauche communiste, avec lequel nous avons établi plus récemment des relations politiques régulières, dont la tenue de réunions publiques en commun.

Nous espérons évidemment que la collaboration avec ces groupes sera de plus en plus étroite et fructueuse, perspective qui n'est nullement contradictoire avec notre volonté de  développer spécifiquement la présence politique du CCI au Brésil.  Bien au contraire, notre présence permanente dans ce pays permettra que se renforce encore la collaboration entre nos organisations, d'autant plus qu'entre notre noyau et OPOP existe déjà une longue histoire commune, faite de confiance et respect mutuels.

La création de notre noyau est la concrétisation d'un travail engagé par le CCI de façon ponctuelle, il y a plus de 15 ans et qui s'est intensifié ces dernières années à travers la prise de contact avec différents groupes et éléments, la tenue de réunions publiques dans différentes villes, dont certaines dans des universités ayant suscité un grand intérêt de la part d'une assistance nombreuse. Il ne s'agit évidemment pas pour nous d'un aboutissement mais d'une étape significative dans le développement de la présence des positions de la Gauche communiste sur le continent sud-américain. Loin de constituer une exception brésilienne, cet évènement fait partie du même phénomène d'apparition de groupes partout dans le monde et qui est le produit, dans une dynamique de reprise des combats de classe à l'échelle inter-nationale, de la tendance de la classe ouvrière à secréter des minorités révolutionnaires. 

CCI / 06.07