Influencé par la Gauche Communiste

Avec l'émergence progressive d'une nouvelle génération en recherche d'une critique révolutionnaire cohérente de la société capitaliste en décomposition, la discussion sur des bases les plus larges possible constitue un outil vital pour le développement de la clarification. Internet peut fournir un important outil de développement du débat, et le CCI fera tout son possible, dans les limites de ses capacités, pour soutenir de telles initiatives sur la base de l'internationalisme prolétarien.

Cyclone meurtrier en Haïti : le coupable, c'est le capitalisme

Nous publions ci-dessous la prise de position d'un de nos contacts en République dominicaine après les ouragans qui ont dévasté l'État d'Haïti voisin, faisant plusieurs milliers de victimes. Il y dénonce très justement la responsabilité première du capitalisme dans le lourd bilan de ces catastrophes qui n'ont aujourd'hui plus rien de "naturelles".

5 ans de guerre en Irak, 7 ans en Afghanistan, chaos au Moyen-Orient... Discussion: Pourquoi ces guerres? Comment y mettre fin?

Le 26 mars, une discussion a eu lieu à Anvers à l'occasion des cinq ans de guerre en Irak, à l'initiative de quelques jeunes. Chacun y était bienvenu, pour discuter et partager ses analyses à propos de l'origine des guerres qui paraissent ne plus devoir quitter ce monde. L'objectif était, comme le précisait

tract d'EKS contre l'opération de l'armée turque

Le tract publié ici a été distribué en Turquie par le groupe révolutionnaire EKS contre l'actuelle opération de l'armée turque au Kurdistan. Nous saluons fortement cette initiative internationaliste de ces camarades, initiative d'autant plus courageuse qu'elle a lieu dans un pays soumis à la répression permanente et sanglante.

Prise de position d’Internasyonalismo (Philippines) pour le 17ème congrès International du CCI

Nous publions ci-dessous l'adresse envoyée au 17e Congrès par le groupe Internasyonalismo des Philippines, dont une délégation a été invitée au Congrès mais n'y a malheureusement pas pu assister pour diverses raisons matérielles. Les camarades sont en contact avec le CCI depuis plus d'un an, et ont entrepris de développer une présence de la Gauche communiste aux Philippines, dans des conditions matérielles extrêmement difficiles. C'est grâce à leurs efforts que le CCI a pu ouvrir son propre site en langue Filipino, et nos lecteurs peuvent suivrent et participer dans les discussions des camarades d'Internasyonalismo (en anglais et en Filipino) sur leur blog.

Sur la question nationale : (réponse a «Solidarity »)

Ce texte a été rédigé pour être publié dans le milieu révolutionnaire en Scandinavie. En effet, des camarades d'Oslo (Norvège) avaient l'intention de publier un texte de Solidarity qui s'intitule "Le Tiers-mondisme et le Socialisme" et ils nous ont demandé une réponse critique à ce texte. Puis­que vraisemblablement,  ce projet ne s'est pas réalisé jusqu'à présent, nous jugeons utile de publier ce texte nous-mêmes dans notre presse.

Lettre à "Arbetarmakt"

Ce texte est une lettre adressée au groupe suédois "Arbetarmakt" dans le contexte de l'effort de discussion et de prise de contact internationaux que poursuit notre Courant.

Combate : "contra a corrente"… ou contre le C.C.I.?

Dans une lettre récente, les librairies "Contra a corrente" du groupe Combate au Portugal nous font part de leur décision de cesser la vente des publications du CCI. Il n'est pas dans les habitudes du CCI de rentrer dans de tels détails dans les pages de ses publications. Cependant, nous ne partageons pas le mépris qu'affichent les "modernistes" pour ce qu'ils appellent "le souci de la marchandise politique".

Correspondance internationale : Russie 1917 et Espagne 1936 - Focus (usa)

Les ouvriers espagnols sont allés beaucoup plus loin que les ouvriers russes de 1917. La Russie en 1917 était une lutte entre le féodalisme et la bourgeoisie, cette dernière manipulant les ouvriers, l'Espagne 1936 était strictement une réponse des ouvriers au capital." FOCUS

Débat International : crise et décadence du capitalisme (Critique au CCA, Mexique)

Dans la Revue Internationale n° 50 nous avions rapidement présenté le Grupo Proletario Internacionalista du Mexique à l'occasion de la sortie du premier numéro de leur revue: Revolucion Mundial. Aujourd'hui, au moment où vient de sortir le deuxième numéro, nous publions ici un texte de critique du GPI aux "thèses du Collectif Commu­niste Alptraum" (CCA), lui aussi du Mexique , publiées dans notre Revue Internationale n° 40 en janvier 1985.

Milieu politique : salut a "Comunismo" n° 1

Nous avons déjà présenté dans cette revue le COLLECTIF COMMUNISTE ALPTRAUM du Mexique (REVUE INTERNATIONALE N° 40). Nous y avions publié les thèses par lesquelles les camarades du C.C.A. se situaient et se présentaient au milieu révolutionnaire et au prolétariat international. Les thèses ne constituaient pas la plateforme d'un groupe politique prolétarien. Le C.C.A. n'est pas encore un groupe politique constitué, mais un "collectif" en évolution et en pleine clarification politique. Les positions qui étaient  présentées dans ces thèses s'inscrivaient sans doute   possible  dans le camp révolutionnaire.

Correspondance internationale : en Inde, l'émergence d'un nouveau regroupement communiste

L'effort de prise de conscience du prolétariat s'expri­me nécessairement par l'émergence constante de grou­pes, de minorités qui s'organisent pour participer au développement de cet effort dans l'ensemble de la classe. Plus la lutte de classe se développe, plus la prise de conscience mûrit dans les entrailles de la so­ciété, plus nombreux sont les éléments et groupes qui surgissent. L'apparition d'un nouveau groupement en Inde, dans le cadre des principes fondamentaux de la lutte du prolétariat à notre époque, constitue une ex­pression de cette tendance permanente du prolétariat à la prise de conscience de son être révolutionnaire et de la présente maturation de la conscience de la classe.

Milieu révolutionnaire : thèses du collectif communiste Alptraum (Mexique)

Les positions politiques d'un groupe révolutionnaire constituent un élément crucial pour comprendre sa réalité.   Mais  cela  ne  suffit  pas.

Il faut aussi envisager la pratique du groupe et la dynamique globale de son évolution : d'où vient-il, vers où peut-il aller ? Une même erreur politique, par exemple, aura une signification très différente suivant qu'elle est le fait d'un jeune groupe qui tâtonne à la recherche d'une cohérence politique de classe, ou qu'elle soit commise par une "vieille" organisation sur la pente d'une dégénérescence ou sclé­rose  irréversible.

Correspondance internationale (Norvège, Danemark)

Nous publions ci-dessous des extraits de deux lettres qui émanent du courant politique « conseilliste », l’une d'un élément venant du KPL, cercle politique en Norvège aujourd'hui dissout, l'autre d'un membre du GIK du Danemark. Ces textes traitent essentiellement de deux questions particulièrement importantes pour les révolutionnaires dans la période actuelle: le rôle et les taches de l'organisation révolutionnaire, l'intervention dans les luttes ouvrières.

Correspondance internationale : Emancipacion Obrera, Militancia Clasista Revolucionaria (Argentine, Uruguay)

Nous venons de recevoir d'Argentine une "Proposition Internationale" qui s'adresse aux éléments et aux groupes révolutionnaires. Elle appelle à la discussion et au regroupement des forces révolutionnaires au­jourd'hui faibles et dispersées de par le monde. Cette proposition que nous présentons ici avec notre répon­se est clairement et sans équivoque possible prolétarienne : elle dénonce la démocratie bourgeoise, tout type de frontisme "anti-fasciste" et le nationalisme ; elle défend et affirme la nécessité de l'internatio­nalisme prolétarien face à la guerre impérialiste.

Correspondance de Russie : La révolution prolétarienne est à l'ordre du jour depuis le début du 20e siècle.

En dépit de la mort supposée du communisme qui aurait fait suite à l'effondrement de l'URSS, divers éléments et plusieurs petits groupes ont émergé en Russie depuis 1990 pour remettre en question l'équation mensongère de la bourgeoisie mondiale selon laquelle stalinisme = communisme.

L'intervention du CCI dans le milieu internationaliste en Russie : réponse à la contribution du KRAS

L'objet du texte du Kras est essentiellement de mettre en évidence les raisons de la défaite de la révolution russe : "La Révolution russe de 1917-1921 reste pour la plupart des "gauches" une "révolution inconnue", ainsi qu'elle a été caractérisée par l’anarchiste en exil, Voline, il y a 60 ans.


L'intervention du CCI dans le milieu internationaliste en Russie : réponse à la contribution du GPRC

"Pourquoi, 80 ans après la révolution d’octobre, le capitalisme domine-t-il encore le monde ?" Pour répondre à cette question, il faut, selon le GPRC utiliser la méthode du matérialisme historique et se poser cette autre question : "Le niveau de développement des forces productives de l’humanité (en particulier dans les pays les plus développés) était-il suffisamment avancé au 19e siècle et dans la première moitié du 20e siècle pour permettre aux prolétaires d’organiser la prise en mains par la société tout entière de la production, la distribution et l’échange ".



L'intervention du CCI dans le milieu internationaliste en Russie : de la conférence de Moscou en 1996 au forum de discussion

Le surgissement international des luttes ouvrières à partir de 1968 a mis fin à la longue période de contre-révolution qu'avait subie le prolétariat à la suite de la défaite des assauts révolutionnaires de 1917-23. Une des expressions les plus claires de ce changement a été la réapparition de tout une série de groupes prolétariens et de cercles qui, malgré leur inexpérience et des confusions énormes, ont essayé de renouer les liens qui avaient été rompus avec le mouvement communiste du passé.

Conférence de Moscou - Les débuts d'un débat prolétarien en Russie

A la suite de l'effondrement des ré­gimes staliniens en Europe de l'est s'est consti­tué un « Comité pour l'étude de l'héri­tage de Léon Trotsky » qui a tenu plu­sieurs con­fé­rences en Russie sur diffé­rents aspects du travail de ce grand ré­vo­lutionnaire. Au cours de l'étude de la contribution de Trotsky, il est devenu clair non seulement que Trotsky lui-même n'avait pas été le seul repré­sen­tant ni le plus radical et résolu de l'Opposition de gauche « trotskiste », mais encore qu'il y avait eu d'autres courants d'opposi­tion, aussi bien en Russie qu'en de­hors de ce pays, qui s'étaient situés bien plus à gauche. Il est ap­paru en particulier qu'une autre tradi­tion de la lutte prolétarienne contre le stali­nisme a existé, celle de la Gauche communiste dont il y a encore au­jour­d'hui des représentants.

Pages

S'abonner à RSS - Influencé par la Gauche Communiste