Anti-fascisme

Le marais de "l'ultra-gauche" au service des campagnes de la bourgeoisie

La campagne de la bourgeoisie contre la Gauche communiste autour de "l'affaire négationniste" a trouvé dans le milieu informe dénommé "d'ultra-gauche" non seulement de quoi alimenter ses calomnies mais aussi une caution théorique contre la tradition de la Gauche communiste et les organisations qui s'en réclament.

Campagnes anti-négationnistes : une attaque contre la Gauche communiste

Parmi les armes qu'elle déploie à l'heure actuelle contre le développement des combats et de la conscience de la classe ouvrière, la bourgeoisie de certains pays, notamment en France, utilise le thème du "négationnisme", c'est-à-dire de la remise en cause par un certain nombre de publicistes de la réalité des chambres à gaz dans

Front National : gonflé hier, éclaté aujourd'hui, manipulé toujours

C'est parce que le Front National était devenu une lourde entrave qui compromettait systématiquement toute tentative de recomposition des partis de droite, condition indispensable pour le retour de ces fractions au gouvernement, que l'ensemble de la bourgeoisie a concocté une manœuvre provoquant l'éclatement de ce parti d'extrême d

Elections présidentielles de 1988 : La gauche utilise l'épouventail Le Pen pour tenter d'affaiblir la classe ouvrière

Les élections sont terminées. Mitterrand est de nouveau élu pour 7 ans à la tête de l’Etat bourgeois. Mais une chose est sûre : quelles que soient les équipes dirigeantes qui vont être appelées à gouverner, la seule politique qu’elles appliqueront c’est celle de l’austérité renforcée, des attaques toujours plus violentes contre l’ensemble des conditions de vie de toute la classe ouvrière. C’est ce qu’annonçait déjà un économiste bourgeois, à la veille du 1er tour, dans L’Usine Nouvelle du 21/4/88 : "Le réveil sera rude...

France - Le Front Populaire embrigade le prolétariat français dans la guerre

Deux grandes étapes du Front Populaire mettent en évidence son rôle déterminant dans la préparation de la guerre impérialiste en France, à travers un partage du travail au sein des partis de gauche de l’appareil bourgeois national. La première, c’est le désarmement et l’embrigadement idéologique de la classe ouvrière derrière le Front Populaire au nom de l’antifascisme et de "l’union sacrée" à travers la pire hystérie chauvine. Dans ce dévoiement massif du prolétariat dans la propagande nationaliste la plus exacerbée, c’est le PCF et la CGT qui jouent le rôle essentiel.

S'abonner à RSS - Anti-fascisme