Hollande

Spartacusbond hanté par les fantômes du bolchevisme.

Le "Spartacusbond", groupe hollandais dans la tradition du communisme de conseils, a récemment publié deux numéros d'un "bulletin de discussion internationale" en anglais. Il est extrêmement encourageant que le  "Spartacusbond" ait voulu rendre ses idées plus accessibles à ceux qui ne comprennent pas le hollandais et se soit activement préoccupé de .participer aux discussions et débats internationaux.

Contribution à une histoire du mouvement révolutionnaire : le Communistenbond Spartacus et le courant conseilliste 1942-1948, II

Première organisation révolutionnaire en  Hollande, et consciente de cette responsabilité, le Communistenbond, en proclamant en décembre 45 la nécessité du   parti international du prolétariat comme facteur actif dans le processus d'homogénéisation de la  conscience de classe, était, alors, encore loin des conceptions ouvertement conseillistes qu'il va développer à partir de 1947.

Contribution à une histoire du mouvement révolutionnaire : le Communistenbond Spartacus et le courant conseilliste 1942-1948, I

Le Communistenbond Spartacus (Union communiste "Spartacus") est né en 1942 d'une scission du "Marx-Lenin-Luxemburg front" lui-même issu du RSAP. Ce dernier dont la figure dominante était Henk Sneevliet, était  une organisation qui avant son interdiction en 1940 par le gouvernement hollandais, oscillait entre le  trotskisme et le POUM, avec des positions antifascistes, syndicalistes,  de défense des "libérations nationales" et de l'Etat russe.

Belgique-Hollande:crise et lutte de classe : Rapport du 5ème Congrès d'Internationalisme

Si nous avons décidé de publier dans  la Revue Internationale un rapport consacré à  la situa­tion économique,  politique et sociale dans ces deux pays d'Europe, c'est que justement celle-ci n'a rien de particulier ou de spécifique,  mais exprime de façon exemplaire ce que subissent de façon croissante  les prolétaires dans tous les pays industrialisés.

La gauche hollandaise en 1919-1920 (1° partie) : la troisième internationale

En janvier 1919, était envoyée à différents partis communistes, qui venaient à peine de se constituer, et à des fractions ou oppositions révolutionnaires dans les anciens partis, une lettre d'invitation au congrès de la « nouvelle Internationale révolutionnaire ». A l'origine, il ne s'agissait pas de convoquer un congrès, mais une simple « conférence socialiste internationale », pour pré­parer la fondation de la 3e Internationale. Elle devait se tenir avant le premier février, soit à Berlin, soit en Hollande, clandestinement. L'écrasement de l'insurrection de janvier à Berlin modifia le plan originel : la conférence dut se tenir à Moscou, du 2 au 6 mars 1919.

La gauche hollandaise de 1914 au début des années 1920 (3° partie)

L'année 1918 est une année décisive pour le mouvement révolutionnaire hollandais. La minorité du SDP, constituée de différentes fractions, devient une opposition structurée contre l'opportunisme de la direction Wijnkoop-Van Ravesteyn. Cette opposition se développe numériquement au rythme de la croissance du SDP, qui se proclame en novembre Parti communiste, au moment où la révolution frappe aux portes des Pays-Bas.

La gauche hollandaise de 1914 au début des années 1920 : du tribunisme au communisme (1914-1916)

Nous publions la suite de l'histoire de la Gauche hollandaise dont plusieurs chapitres sont parus dans de précédents numéros de la Revue Internationale. La période traitée dans cette nouvelle série d'articles va de 1914 au début des années 20 : le déclenchement de la 1° guerre mondiale, la révolution russe et la vague révolutionnaire en Europe occidentale. Cette 1° partie concerne l'attitude du courant « tribuniste » pendant la première guerre mondiale.

La gauche hollandaise (1900-1914) : Le mouvement "Tribuniste" 3eme partie

Cet article est la dernière partie de l'étude sur l'histoire de la Gauche  hollandaise entre 1900  et 1914. Après avoir  traité des difficultés du surgissement du courant marxiste dans  les conditions de la Hollande du début du siècle et des  débuts de ce qui allait devenir la "Gauche hollandaise" (Revue In­ternationale n°45), puis de la fragilité des organisations politiques du prolétariat confrontées à la pression permanente  de  l'idéologie bourgeoise en leurs  rangs (Revue Internationale n°46), l'étude traite dans cette partie de  la naissance du mouvement "tribuniste" jusqu'à  l'exclusion  de ce courant  de la  social-démocratie (SDAP) par  l'aile opportuniste.

La Gauche hollandaise (1900-1914) : naissance d'un courant révolutionnaire en Europe (1903-1907) 2ème partie

Nous publions, dans ce numéro de la Revue Internationale, la suite de l'étude sur 1'histoire de la Gauche hollandaise. Cette partie de l'étude embrasse la période qui  va de 1903 à 1907. L'histoire de la Gauche hollandaise est  très mal connue du public et, à ce titre, l'étude que nous publions apporte  une do­cumentation qui ne pourrait qu'être fort appréciée par nos lecteurs.

La gauche hollandaise (1900-1914) : naissance d'un courant révolutionnaire en Europe (1900 - 1909)

Cet article est la première partie d'un chapitre portant sur le courant tribuniste hollandais jus­qu'à la première guerre mondiale Le chapitre en question fait partie d'une étude critique d'ensemble du courant  de   la  Gauche  communiste germano-hollandaise.

Contribution pour une histoire du mouvement révolutionnaire : histoire de la gauche germano-hollandaise

L'histoire de la gauche communiste internationale depuis le début du siècle, telle que nous avons commencé à la relater dans les brochures sur La Gauche communiste d'Italie, n'est pas seulement un travail d'historien. Ce n'est que d'un point de vue militant, du point de vue de l'engagement dans le combat de la classe ouvrière pour son émancipation que peut être abordée l'histoire du mouvement ouvrier, histoire dont la connaissance, pour la classe ouvrière, n'est pas affaire de savoir, mais d'abord et avant tout une arme de son combat pour les luttes du moment et à venir, par les leçons du passé qu’elle enseigne.

La gauche hollandaise de 1914 au début des années 1920 « 2° partie»

Le chapitre publié dans ce numéro montre comment cette attitude amenait à abandonner l'internationalisme pour une position pro Entente dans la guerre, et quelles furent l'attitude et les positions révolutionnaires, autour de Gorter, face à la révolution russe et contre les concessions opportunistes du SDP. Le fait que la réaction de Gorter, Pannekoek, ait été dispersée, et au départ une simple opposition, a beaucoup pesé sur l'évolution ultérieure du SDP, lorsqu'il se transforma en parti communiste en novembre 1918.
S'abonner à RSS - Hollande