Militarisme et décomposition

Afficher une version adaptée à l'édition sur imprimante

Le conflit en Ukraine, qui implique l’une des plus importantes puissances impérialistes de la planète, est un rappel dramatique de la véritable nature du capitalisme, un système dont les contradictions conduisent inévitablement à des affrontements militaires et à des massacres de populations.

Afin de comprendre pleinement la signification historique de cette guerre, il est essentiel de la placer dans un cadre d'analyse cohérent. C’est pourquoi nous invitons les camarades à lire ou relire :

– « Militarisme et décomposition », texte que nous avions publié en 1991, après la dislocation de l’URSS.

Ce texte, publié pour la première fois dans la Revue internationale n° 64, a été écrit en 1990 comme une contribution à la compréhension de la signification d’une autre guerre : la guerre du Golfe menée par les Américains suite à l’invasion du Koweït par Saddam Hussein. Il est donc paru après la désintégration du bloc de l’Est mais avant l’éclatement définitif de l’URSS. Nous sommes convaincus qu’il reste un guide indispensable pour comprendre la nature de plus en plus irrationnelle et chaotique des guerres impérialistes aujourd’hui. Face à la propagande de la bourgeoisie selon laquelle le monde était à l’aube d’un « Nouvel Ordre Mondial » de paix et de prospérité, le texte insistait sur le fait que « dans la nouvelle période historique dans laquelle nous sommes entrés, et que les événements du Golfe ont confirmée, le monde apparaît comme une vaste foire d’empoigne, où la tendance au “chacun pour soi” fonctionnera à plein régime, et où les alliances entre États seront loin d’avoir la stabilité qui caractérisait les blocs impérialistes, mais seront dominées par les besoins immédiats du pouvoir. Un monde de chaos sanglant, où le gendarme américain tentera de maintenir un minimum d’ordre par l’usage de plus en plus massif et brutal de la force militaire ».

Ce scénario a été amplement confirmé par les événements des trois dernières décennies. Cela ne signifie pas que le texte soit une clé aux données invariables pour prédire l’avenir. Le texte lui-même commence par souligner que si un cadre solide est essentiel pour comprendre l’évolution des événements, il doit être constamment testé et adapté à la lumière de cette évolution, afin de voir quels aspects restent valables et lesquels doivent être révisés. Ainsi, par exemple, si le texte est parfaitement correct lorsqu’il montre l’incapacité de l’Allemagne à constituer la tête d’un nouveau bloc contre les États-Unis, il ne prévoit pas la renaissance de l’impérialisme russe ou la montée fulgurante de la Chine en tant que puissance mondiale. Mais comme nous l’affirmons ailleurs, ces développements sont devenus possibles précisément en raison de la tendance dominante au “chacun pour soi” qui marque les relations impérialistes dans la phase de décomposition.

Sur le contexte mondial permettant de comprendre la montée de la Chine, voir notamment les points 10 à 12 de la « Résolution sur la situation internationale (2019) : Conflits impérialistes ; vie de la bourgeoisie, crise économique », Revue internationale n° 164.

 

 

Géographique: 

Personnages: 

Récent et en cours: 

Rubrique: 

Guerre en Ukraine