Défense de l'organisation

Défense de l'organisation

Réponse aux ex-membres de notre section en Turquie

En janvier 2015, les membres de la section du CCI en Turquie annonçaient leur démission de notre organisation : leur explication concernant ce départ fut publiée deux mois plus tard sous le nom d’un nouveau groupe nommé Pale Blue Jadal, avec pour titre : A propos de notre départ du Courant Communiste International. Dans l’article qui suit, notre but est de pointer ce qui nous semble être les questions principales que pose le départ de ces ex-camarades.

40 ans après la fondation du CCI, quel bilan et quelles perspectives pour notre activité ?

"Le marxisme est une vision révolutionnaire du monde qui doit appeler à lutter sans cesse pour acquérir des connaissances nouvelles, qui n’abhorre rien tant que les formes figées et définitives et qui éprouve sa force vivante dans le cliquetis d’armes de l’autocritique et sous les coups de tonnerre de l’histoire." (Rosa Luxemburg, Critique des critiques).

En défense du débat prolétarien: notre réponse face aux menaces

Sur Facebook a été publiée une note d’un certain John Henry qui se conclue par la menace suivante : "Le CCI aura peut-être la prochaine fois davantage de raisons de jouer les victimes, puisque 'Stan', qui signe l’article, doit expliquer en quoi consistent les 'menaces' et 'insinuations' dont il nous accuse. Je l’invite à faire face. Et je n’insinue rien, je le préviens que les mensonges et les diffamations dans le milieu prolétarien peuvent avoir de sérieuses conséquences en ce qui concerne la santé et le bien-être général."

Conférence-débat à Marseille sur la Gauche communiste: le Docteur Bourrinet, un faussaire qui se prétend historien

Le 8 novembre dernier s'est tenue à Marseille une conférence-débat portant sur "Les gauches radicales nées dans les années 20, internationalisme et autonomie prolétarienne".".

Avant de faire un compte rendu de cette réunion, nous allons fournir un certain nombre d'éléments sur celui qui donnait la conférence, Philippe Bourrinet, présenté sur l'affiche annonçant la réunion comme "auteur de différents articles et livres sur le mouvement ouvrier révolutionnaire et membre des éditions Smolny". En effet, ces éléments sont nécessaires pour comprendre tant le contenu de l'exposé présenté par Philippe Bourrinet que la discussion qui a suivi.

XXIe Congrès de RI: une crise douloureuse mais salutaire pour l’avenir de l’organisation révolutionnaire

La section du CCI en France a tenu récemment son XXIe Congrès qui s’est déroulé en deux sessions. La première, consacrée aux débats sur les problèmes organisationnels de la plus vieille section du CCI, s’est tenue au cours de notre Conférence internationale extraordinaire en mai dernier. La seconde session de ce Congrès, était consacrée à deux questions...

Conférence internationale extraordinaire du CCI: la “nouvelle” de notre disparition est grandement exagérée !

En mai dernier, le CCI a tenu une conférence internationale extraordinaire. Une crise s’était développée depuis un certain temps dont l’épicentre s’est situé dans notre plus vieille section, la section en France. La convocation d’une conférence extraordinaire, en plus des congrès internationaux réguliers du CCI, a été jugée nécessaire face au besoin vital de comprendre pleinement la nature de cette crise et de développer les moyens de la surmonter.

Conférence internationale extraordinaire du CCI: la "nouvelle" de notre disparition est grandement exagérée!

En mai dernier, le CCI a tenu une conférence internationale extraordinaire. Une crise s'était développée depuis un certain temps dont l'épicentre s'est situé dans notre plus vieille section, la section en France. La convocation d'une conférence extraordinaire, en plus des congrès internationaux réguliers du CCI, a été jugée nécessaire face au besoin vital de comprendre pleinement la nature de cette crise et de développer les moyens de la surmonter.

Toutes les sections internationales du CCI ont envoyé des délégations à cette troisième Conférence extraordinaire et ont participé très activement aux débats. Les sections qui n'ont pu s'y rendre (du fait de la forteresse Schengen) ont adressé à la Conférence des prises de positions sur les différents rapports et résolutions soumis à la discussion.

Défense de l'organisation - Le PCI (Le Prolétaire) à la remorque de la "fraction" interne du CCI



A propos d'un article publié dans Le Prolétaire n° 463

Dans son numéro 463 (août-septembre 2002), le journal Le Prolétaire, organe du Parti communiste international (PCI) publie un article intitulé : "A propos de la crise dans le CCI" qui mérite un certain nombre de rectifications.
En premier lieu, l'article affirme que l'un des membres de la soi-disant "fraction interne" qui s'était constituée dans le CCI est "dénoncé dans RI comme un probable 'agent provocateur'". Voici ce que nous écrivions dans Révolution Internationale321 concernant l'exclusion de Jonas (auquel se réfère implicitement Le Prolétaire) :
"Un des aspects les plus intolérables et répugnants de son comportement est la véritable campagne qu'il a promue et menée contre un membre de l'organisation (...) l'accusant dans les couloirs et même devant des personnes extérieures au CCI de manipuler son entourage et les organes centraux pour le compte de la police (...) Aujourd'hui, Jonas est devenu un ennemi acharné du CCI et il a adopté des comportements dignes de ceux d'un agent provocateur. Nous ne savons pas quelles sont ses motivations profondes, mais ce dont nous sommes sûrs, c'est qu'il représente un danger pour le milieu politique prolétarien."

Calomnie et mouchardage, les deux mamelles de la politique de la FICCI envers le CCI

Il arrive à la FICCI de diffuser de temps en temps un tract face à des événements importants comme les émeutes dans les banlieues à l'automne 2005 où les récentes mobilisations étudiantes sur le CPE. En réalité, même ce type d'intervention est considéré par la FICCI comme secondaire par rapport à sa préoccupation principale : répandre le maximum de calomnies contre le CCI sur la base du principe : "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose !"
La meilleure preuve de cela nous a été donnée par le communiqué qu'elle a publié le 11 mars sur son site Internet et intitulé : "Communiqué de la 'Fraction Interne du CCI' à tous les groupes et militants se revendiquant de la Gauche communiste : Cette fois, ça y est ! Ils ont physiquement agressé et frappé nos militants !" En matière d'intervention dans la lutte contre le CPE, il a fallu attendre le 18 mars pour que la FICCI daigne faire quelque chose sous la forme d'un tract qu'elle a diffusé à la manifestation qui s'est tenue ce jour-là.

La FICCI reçoit le type de solidarité qu'elle mérite

Nous publions, suivie d’une courte réponse, une lettre de menaces qui nous a été adressée par un « supporter » d’une petite association de malfaiteurs autoproclamée « Fraction interne du CCI » (composée de quelques éléments que le CCI a exclus de ses rangs pour leurs comportements de mouchards).

Documents de la vie du CCI : La question du fonctionnement de l'organisation dans le CCI

Le CCI a tenu récemment une confé­rence internationale extraordinaire dé­diée principalement aux questions d'or­ganisation. Dans notre presse territo­riale et dans le prochain numéro de la Revue internationale nous reviendrons sur les travaux de cette conférence. Cela dit, dans la mesure où les ques­tions que celle-ci a abordées avaient de fortes similitudes avec celles que nous avons eu à traiter par le passé, nous avons estimé utile de publier des ex­traits d'un document interne (adopté unanimement par le CCI) qui avait servi de base au combat pour la défense de l'organisation que nous avons mené en 1993-95 et dont rend compte la Revue internationale n° 82 à propos du 11e congrès du CCI.

Texte d'orientation, 2001 : La confiance et la solidarité dans la lutte prolétarienne

Nous publions ci-dessous la seconde partie d'un texte d'orientation mis en discussion au sein du CCI durant l'été 2001 et adopté par la conférence extra­ordinaire de notre organisation qui s'est tenue en mars 2000. La première partie de ce texte a été publiée dans la Revue internationale n° 111 et aborde les points suivants :

  • Les effets de la contre-révolution sur la confiance en soi et les traditions de solidarité des générations contem­poraines du prolétariat
  • Les effets au sein du CCI des faiblesses dans la confiance et dans la solidarité
  • Le rôle de la confiance et de la solidarité dans l'ascension de l'huma­nité

Texte d'orientation, 2001 : La confiance et la solidarité dans la lutte du prolétariat, 1ère partie

Nous publions ci-dessous de très lar­ges extraits de la première panie d'un texte d'orientation mis en discussion au sein du CCI durant l'été 2001 et adopté parla conférence extraordinaire de notre organisation qui s'est tenue à la fin mars 2002. Ce texte fait référence aux difficultés organisationnelles ren­contrées par le CCI au cours de la demière période, difficultés dont nous avons rendu compte dans notre anicle "Le combat pour la défense des princi­pes organisationnels" de la Revue in­temationale 110 ainsi que dans notre presse territoriale. N'ayant pas ici la place de revenir sur ce qui est dit dans ces anicles, nous encourageons le lecteur à s'y reponer pour une meilleure compréhension des questions abor­dées.

En soutien à la lutte du CCI contre le parasitisme et l’opportunisme

Les visiteurs de notre site internet savent bien que dans la période récente le CCI a eu à se confronter à une campagne honteuse de calomnies montée par la soi-disant Fraction interne du CCI (FICCI) et le Circulo de Communistas Internacionalistas d’Argentine. Pour combattre ces attaques, le CCI a puisé à la seule source de clarté et de force pour toute organisation révolutionnaire ; il s’est placé entièrement sur le terrain des principes, de l’histoire et des traditions du mouvement ouvrier.

12e Congrès de RI : la défense de l'organisation

Courant avril 1996 s'est tenu le 12e congrès de la section en France du Courant Communiste International. Ce congrès était celui d'une section territoriale de notre organisation in­ternationale, mais le CCI a décidé de lui donner une valeur dépassant le simple cadre territorial pour en faire une sorte de congrès international extraordinaire.

11e Congrès du CCI : Le combat pour la défense et la construction de l'organisation

Le CCI vient de tenir son 11e Congrès international. Dans la mesure où les organisations communistes sont une partie du prolétariat, un produit historique de celui-ci de même que partie prenante et facteur actif de son combat pour son émancipation, leur Congrès, qui représente leur instance suprême, est un fait de première importance pour la classe ouvrière. C'est pour cette raison qu'il appartient aux communistes de rendre compte de ce moment essentiel de la vie de leur organisation.

La FICCI ne marche pas "dans les pas de MC", elle marche sur tous les principes qu'il a toujours défendus

L'obscénité n'a pas de limites ! Dans le numéro 29 de son "Bulletin communiste", la soi-disant "Fraction interne du CCI" (FICCI) a le culot de se revendiquer du combat organisationnel mené par le camarade MC durant toute sa vie et notamment lorsqu’il militait dans la Fraction italienne des années trente. La FICCI déclare, dans un titre de ce "Bulletin" : « Notre conception de l’organisation est celle qu’a toujours défendue MC ». Nous devons à la mémoire du camarade MC, qui a tant apporté au combat du mouvement ouvrier et en particulier à la naissance et au développement du CCI, de faire un petit commentaire face à une telle déclaration.

Première lettre de Ch.

A l’attention des camarades de la Fraction interne du CCI. (Copie au CCI)

Camarades,

Je continue à recevoir vos bulletins dont je prends connaissance régulièrement. Deux articles de votre numéro 29 ont retenu mon attention : l’un sur la situation internationale centré sur les mouvements de préparation à un conflit généralisé, l’autre concernant la signification de la grève sauvage des ouvriers d’Opel à Bochum et l’intervention des révolutionnaires.

Seconde lettre de Ch.

A l’attention de “La fraction Interne du C.C.I.” (copie au C.C.I.)

Camarades,

J’accuse réception par la présente de votre envoi d’un appel à la “Réunion publique du BIPR à Paris le 19 Février 2005 à 14 heures à 1’AGECA, 177 rue de Charonne (75011 Paris) Sur le thème CRISE ECONOMIQUE et REPRISE de la LUTTE DE CLASSE à laquelle vous avez rajouté cette phrase : La fraction Interne du CCI te convie à participer à cette réunion et à y exprimer ton point de vue.

XVe Congrès du CCI : Renforcer l'organisation face aux enjeux de la période

Fin mars, le CCI a tenu son 15e congrès. La vie des organisations révolutionnaires est partie prenante du combat du prolétariat. Il appartient donc à celles-ci de faire connaître à leur classe, notamment à leurs sympathisants et aux autres groupes du camp prolétarien, le contenu des travaux de ce moment de la plus haute importance que constitue leur congrès. C'est l'objet du présent article.

"Fraction interne" du CCI : Tentative d'escroquerie vis-à-vis de la Gauche Communiste

Quelles sont les responsabilités de la fraction elle-même face à l'organisation ? Quelles sont ses tâches, comment mène-t-elle la lutte pour défendre ses positions et notamment, quel est son devoir au niveau du respect des règles de fonctionnement et de la discipline organisationnelle ?

Nouvelles d’Argentine - Le NCI n'a pas rompu avec le CCI !

Récemment, le CCI a envoyé une délégation en Argentine. Celle-ci a été accueillie très chaleureusement par les membres du NCI lesquels nous ont affirmé qu'ils n'avaient qu'une seule crainte : que le CCI change d'avis et les abandonne en renonçant à ce voyage !

Au cours de notre séjour, les camarades du NCI ont pris la décision d'envoyer par courrier postal leur Déclaration du 27 octobre (publiée ci-dessous) à toutes les sections du BIPR et aux autres groupes de la Gauche communiste afin de rétablir la vérité : contrairement aux fausses informations colportées par le BIPR (notamment dans sa presse en italien), le NCI n'a pas rompu avec le CCI !

A propos de la Ficci - Prise de position de militants en Argentine

Nous publions ci-dessous des extraits d’une prise de position adoptée par le Nucleo Comunista Internacionalista, un petit groupe de militants d’Argentine qui se sont approchés récemment des positions de la Gauche communiste et dont la presse du CCI a déjà publié plusieurs textes, notamment sur les mouvements sociaux en Amérique latine. Cette prise de position concerne les agissements de la prétendue "Fraction interne du CCI", un groupuscule parasitaire formé d’anciens membres du CCI exclus de notre organisation pour leurs comportements de mouchards (et nullement, comme ils l’affirment, pour des désaccords politiques que nous aurions voulu faire taire).

Quelques remarques à propos de la publication de ces extraits du document du NCI :
Si nous n’en publions que des extraits dans notre journal, ce n’est nullement que les autres parties soient sans intérêt, mais pour ne pas déséquilibrer notre publication au détriment d’autres questions de la situation mondiale sur lesquelles nous devons nous pencher de façon impérieuse. Cela dit, la totalité du document du NCI sera publiée sur le site Internet du CCI.
C’est d’ailleurs à cause du même souci d’équilibre que nous n’avons pas jusqu’à présent publié vers l’extérieur ce document qui a été adopté le 22 mai 2004 : en effet, les comportements de la FICCI étaient épinglés dans l’article de notre journal publié au même moment et rendant compte du 16e congrès de notre section en France ("Le renforcement de l’unité et de la solidarité au sein de l’organisation", RI n°347), de même que dans le numéro suivant de RI ("Intervention de la FICCI à la fête de ‘Lutte ouvrière’, Le parasitisme au service de la bourgeoisie").
Si aujourd’hui nous estimons nécessaire de publier la prise de position du NCI, c’est notamment du fait des derniers épisodes de l’offensive que la FICCI a engagée non seulement contre notre organisation mais contre l’ensemble de la Gauche communiste.
En effet, dans le numéro 27 de son Bulletin publié sur Internet (et envoyé aux abonnés de Révolution Internationale dont le fichier des adresses a été volé au CCI par un membre de la prétendue "fraction"), la FICCI publie un document, intitulé "Compte rendu d’une réunion entre le BIPR et la fraction", dans lequel on peut lire, entre autres, que :
"Cette réunion est une concrétisation supplémentaire et significative des liens que cherche à développer notre fraction avec le BIPR, et plus largement avec les organisations et éléments du camp prolétarien." (…)
"Dans une dernière partie, cette réunion a permis de jeter les bases d’un travail commun dans lequel le débat doit prendre une place de première importance.
"
En réalité, le développement du milieu prolétarien et des débats en son sein est bien le dernier des soucis de la FICCI. Ce qui anime fondamentalement ce groupuscule (et qu’on peut facilement constater mois après mois dans ses bulletins) c’est de nuire le plus possible au CCI (faute d’avoir pu le détruire comme ses éléments ont essayé de le faire au temps où ils étaient encore dans ses rangs). Pour ce faire, ses membres ont besoin de se faire délivrer un certificat de respectabilité par les autres groupes de la Gauche communiste, ce qui s’avère bien nécessaire quand on connaît leurs comportements de voyous et de mouchards. A cette fin, la FICCI ne recule devant aucun moyen afin de s’attirer les bonnes grâces de ces groupes et particulièrement du BIPR :
"Un constat politique s’impose, selon notre fraction : il n’y a plus aujourd’hui qu’un seul pôle de regroupement parmi les groupes se revendiquant de la gauche (…) La seule organisation ayant la capacité de jouer ce rôle de pôle de référence et de regroupement, armée d’une expérience concrète sur laquelle s’appuyer, c’est le BIPR. (…) Même avec des forces peu nombreuses, le BIPR n’en est pas moins la seule organisation qui soit capable de défendre dans la classe, de façon pratique à travers l’intervention dans la lutte, les positions communistes, internationalistes contre la propagande bourgeoise et qui soit en même temps capable de servir de pôle de regroupement. (…)
C’est aussi sur le plan de la capacité d’impulser le débat de pousser à une réelle clarification politique au sein de ce qu’on appelle le camp prolétarien, le milieu internationaliste et vis-à-vis de ceux qui ont le souci de s’inclure dans une dynamique de construction du parti, que cette organisation est active.
"
Pour ne pas lasser le lecteur, nous ne reportons qu’une partie des tonnes de pommade que la FICCI étale sur la peau du BIPR.
Le fait est que ce dernier ne semble pas connaître cette fable de La Fontaine où le Renard flatte le Corbeau pour lui faire lâcher son fromage. C’est pour cela que le BIPR cède à la FICCI son… fromage, le certificat de bonne conduite qu’elle attend, sans être capable de comprendre le jeu véritable de ce groupuscule.
C’est justement le piège dans lequel ne sont pas tombés les camarades du NCI. Comme ils le disent, c’est après avoir examiné avec attention les documents publiés tant par la FICCI que par le CCI (et non pour avoir crû sur parole ce dernier), qu’ils se sont fait l’opinion exprimée ci-dessous.

XVIe congrès de Révolution Internationale - Le renforcement de l'unité et de la solidarité au sein de l'organisation

Au mois d'avril s'est tenu le 16è congrès de la section du CCI en France. Ce congrès a constitué une étape très importante dans la vie de notre organisation. En effet, il y a deux ans, le 15è congrès de RI avait été transformé en Conférence extraordinaire du CCI du fait que notre organisation avait traversé la crise la plus dangereuse de son histoire avec la constitution en son sein d'un groupuscule parasitaire dénommé "Fraction interne du CCI" et qui s'était formée sur la base de réunions secrètes fomentées à l'insu de l'organisation et visant à détruire les principes de fonctionnement unitaires et centralisés du CCI.

Les réunions publiques du CCI interdites aux mouchards

Le CCI a pris la décision d'interdire la présence à ses réunions publiques et à ses permanences des membres de la prétendue "Fraction interne" du CCI (FICCI) . C'est la première fois que notre organisation prend une décision de ce type et il est nécessaire qu'elle en fasse connaître publiquement les raisons face aux éléments et groupes du milieu politique prolétarien de même que devant l'ensemble de la classe ouvrière.

Pages

S'abonner à RSS - Défense de l'organisation