Lutte de classe en Belgique

Lutte de classe en Belgique

Tract drame-Ford: le seul coupable est l'appât du profit

Ford Genk, récemment encore une usine de plus de 10.000 employés, ferme définitivement. Depuis les années 90, l'emploi y a été systématiquement réduit, la productivité augmentée, les salaires réduits de 12%. Malgré cela, le rideau tombe sur les 4.300 emplois directs et des milliers d’autres travailleurs sont touchés chez les différents fournisseurs. Après Renault-Vilvoorde (1997), VW Forest (2006) et Opel Anvers (2010), c’est la quatrième usine d’assemblage automobile qui ferme en Belgique.

Face à la crise économique globale, les syndicats empêchent une riposte globale contre la crise

La manifestation syndicale du 31 janvier dernier a déclenché une discussion intense dans les médias, les entreprises et un large milieu politique sur l'utilité de la grève générale syndicale d'un jour et de manière plus globale sur l'efficacité des actions syndicales, voire le rôle des syndicats dans la période actuelle.

Déclaration de solidarité avec le personnel du groupe de soins Viva! de IJmond et Haarlem (Pays-Bas)

Les “Etudiants critiques de Utrecht” (KSU), la Fédération Anarcho-Syndicaliste (ASB) et le Courant Communiste International (CCI), ont publié aux Pays-Bas, le 21 juin, la déclaration commune reprise ci-dessous pour souligner leur solidarité avec les grévistes du groupe de soin de santé à domicile Viva! de IJmond et Haarlem.

En Belgique, chez Opel et chez AB InBev, le même combat, le même sabotage syndical

Apparemment, voilà deux situations contradictoires: l’entreprise brassicole Anheuser-Busch InBev suspend à l’appel des syndicats la procédure de licenciements annoncés (près de 300 en Belgique et 800 en Europe sur les 8.000 employés) et assure le paiement menacé des travailleurs, alors que l’usine automobile Opel Anvers, elle, ferme! L’action syndicale aurait-elle été mieux menée à AB InBev qu’à Opel Anvers?

Comment répondre aux attaques?

Pour voir comment répondre aux attaques, il est important d'observer d'abord des mouvements qui ont été capables de repousser de telles attaques. Certes, il faut être conscient qu'au sein du système capitaliste, chaque victoire est temporaire et ne restera valable qu'aussi longtemps que les travailleurs sont vigilants et réagissent

Pour développer l’unité et la solidarité dans la lutte, les travailleurs ne peuvent compter que sur leurs propres forces

Tous les syndicats, fraternellement unis, ont appelé à une grande manifestation nationale à Bruxelles, le 15 décembre, pour la sauvegarde du pouvoir d'achat et pour la solidarité ("sauvons le pouvoir d'achat et la solidarité "). Et indéniablement, pour les travailleurs, une large mobilisation et un

VW, GM, Airbus... Encore et toujours, les syndicats sabotent les luttes ouvrières

A peine les 3000 licenciements à VW Forest et les milliers d'autres chez les sous-traitants, ainsi que les hausses de productivité et les baisses de salaire pour les 2200 travailleurs "qui ont la chance de rester chez VW" étaient-ils réglés qu'une nouvelle attaque de grande envergure est déclenchée dans le secteur automobile : 1400 licenciements sur les 4500 ouvriers à l'usine GM d'Anvers. Et encore et toujours,  les mêmes magouilles syndicales pour désarmer toute velléité de résistance et pour détourner les ouvriers d'une réflexion sur la véritable signification de cette  catastrophe sociale 

Volkswagen: l'isolement mène à la défaite

 

Le 27 février, les ouvriers de VW-Forest ont voté à 76% "Oui" à l'unique question posée par le référendum organisé par les syndicats: « Etes-vous d'accord où pas pour poursuivre l'activité avec Audi? ». Alors qu'en novembre 2006 le gouvernement avait feint de ‘s'indigner' face à la brutalité des attaques afin de calmer la colère des ouvriers, aujourd'hui, il exprime sa pleine satisfaction à l'issue d'un vote qui entérine ces mêmes attaques: "Le Premier ministre, Guy Verhofstadt a exprimé sa satisfaction á propos du vote intervenu chez VW Forest.

Mécontentement dans l'enseignement pour adultes: Initiatives spontanées contre les mesures d'austérité

 

"Le droit d'inscription aux cours pour adultes en Flandre sera sérieusement augmenté à partir de septembre 2007, et cela vaut aussi pour le cours de néerlandais destiné aux allochtones qui y vivent. Contre ces mesures, s'est déroulée le 11 janvier 2007 une manifestation devant le Ministère Flamand de l'Enseignement, à Bruxelles, au cours de laquelle professeurs et étudiants ont mené une action commune (...) Vos commentaires et votre éventuel soutien sont bienvenus. Il ne s'agit pas seulement de l'enseignement du néerlandais, mais aussi des autres cours pour adultes. T&G".

VW: l'isolement mène à la défaite

Le 27 février, les ouvriers de VW-Forest ont voté à 76% “Oui” à l’unique question posée par le référendum organisé par les syndicats: « Etes-vous d’accord où pas pour poursuivre l’activité avec Audi? ». Alors qu’en novembre 2006 le gouvernement avait feint de ‘s’indigner’ face à la brutalité des attaques afin de calmer la colère des ouvriers, aujourd’hui, il exprime sa pleine satisfaction à l’issue d’un vote qui entérine ces mêmes attaques: “Le Premier ministre, Guy Verhofstadt à exprimé sa satisfaction á propos du vote intervenu chez VW Forest.

La "restructuration" de VW est symbolique de ce qui attend toute la classe ouvrière

  Pendant près de deux mois, les ouvriers de VW Forest auront été en grève contre le dégraissage drastique de l'entreprise. Avec des sentiments d'espoir et d'hésitations, ils ont été comme un ballon renvoyés entre patronat, gouvernement et syndicats, entre intérêts allemands, espagnols, belges et tant d'autres, nationaux ou régionaux. Pour les travailleurs, il est aujourd'hui important de tirer des leçons de cette expérience de lutte.

Groupes de la "gauche socialiste": Une pseudo-solidarité avec les travailleurs pour mieux escamoter les perspectives de lutte

  Révoltés par un drame comme celui de VW et par la réponse cynique du patronat et du gouvernement socialo- libéral, pour qui "ça ne sert à rien de résister aux lois de l'économie, à la mondialisation, mieux vaut essayer de s'en sortir le mieux possible en acceptant encore plus de sacrifices et en s'unissant, exploiteurs et exploités, dans l'intérêt de l'économie nationale", beaucoup de travailleurs se demandent : que faire? comment réagir? Les groupes de la "gauche socialiste", telles le PTB1 , le POS2  ou le MAS3 , prétendent apporter une réponse à ces questionnements.

Belgique: Face aux licenciements comme à VW Forest: La seule réponse à la crise capitaliste: la solidarité ouvrière

Hier encore, patrons, gouvernement et syndicats avaient affirmé en chœur aux travailleurs de VW : si vous acceptez plus de flexibilité et une accélération des cadences, vos emplois seront sauvegardés. L’on voit aujourd’hui ce que valent ces belles promesses : 4.000 licenciements directs et 8 à 10.000 licenciements indirects.

 

S'abonner à RSS - Lutte de classe en Belgique