Catalogne

L’imbroglio catalan montre l’aggravation de la décomposition capitaliste

Nous publions la traduction d’un article d’Acción Proletaria, organe de presse du CCI en Espagne. Le blocage du conflit catalan a lieu alors que le référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien jette de l’huile sur le feu au Moyen-Orient et que l’affrontement entre deux abrutis grandes gueules (celui de la Corée du Nord et celui des États-Unis) alimente les menaces nucléaires. Tout cela exprime une dégradation croissante dans la situation impérialiste.

 

Affrontements en Catalogne: le passé réactionnaire est dans la démocratie et la nation! Le futur appartient au prolétariat!

En Espagne, le prolétariat est aujourd’hui piégé dans un faux choix mortel : nationalisme espagnol ou nationalisme catalan. Il y a tout juste 6 ans, lors du mouvement des Indignés en 2011, de Madrid à Barcelone, les assemblées n’étaient pas couvertes de drapeaux patriotiques. Au contraire ! Les débats étaient traversés d’un sentiment international, d’une ouverture sur le monde, d’une préoccupation pour l’avenir de toute l’humanité, d’une volonté d’étendre une seule et même lutte par-delà les frontières. Les événements actuels en Espagne sont donc la marque d’une profonde régression de la conscience ouvrière, du repli, de la peur et de la division. C’est un coup porté au prolétariat dans tous les pays. Face à cette dynamique dangereuse, il est impératif de réaffirmer que les prolétaires n’ont pas de patrie ! Ni l’Espagne, ni la Catalogne ! Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! C’est ce qu’a fait Acción Prolétaria, section du CCI en Espagne, en diffusant dès le lendemain du référendum du 1er octobre le tract dont nous publions la traduction.

Affrontements en Catalogne : le passé réactionnaire est dans la démocratie et la nation, le futur appartient au prolétariat

Nous publions la traduction d’un tract rédigé par les camarades de notre section en Espagne qui a été diffusé dans tout le pays après les affrontements et la répression en Catalogne ayant émaillé le référendum du 1er octobre organisé par les indépendantistes. Il s’agit d’une réaffirmation de l’internationalisme prolétarien face à une situation qui souligne aussi que ces événements participent plus globalement à l'enfoncement actuel du système capitaliste dans un procesus de décomposition sociale aux effets dangereux pour la classe ouvrière et l'humanité tout entière.

Syndiquer le contenu