Canada

Au Canada, la classe ouvrière se confronte au sabotage syndical

A partir de l’été 2011, avec des tensions à Air Canada, la grève puis le lock-out dans les postes, le Canada a connu une série d’actions sur les lieux de travail qui ont touché nombre d’industries centrales au niveau national, provincial et local. De plus, bien que le mouvement Occupy ait été beaucoup moins spectaculaire au Canada qu’ailleurs, les étudiants au Québec se sont engagés dans une lutte déterminée et prolongée contre les plans du gouvernement provincial, couvert de dettes, d’augmenter les droits d’inscription à l’université, arrêtant la circulation dans Montréal à plusieurs reprises et contraignant l’appareil répressif de l’État du Québec à montrer les dents une fois de plus.

Au Québec, pour les ouvriers, les chômeurs, les précaires ou les étudiants, la lutte unifiée est la seule perspective

Voici déjà près de quatre mois que les étudiants québécois sont mobilisés contre la hausse des frais de scolarité, mais pendant près de 3 mois au milieu d’un black-out quasi-unanime hors du pays. Cette augmentation de près de 80  % vient s’ajouter aux augmentations précédentes et, avec l’attitude répressive et provocatrice du gouvernement Charest, les étudiants en lutte, aux cris de “Manif chaque soir jusqu’à la victoire”, ne sont pas prêts d’accepter passivement une telle mesure.

ll y a 90 ans, des grèves générales en Amérique

Prison bars cannot confine ideas
Dans cet article, nous poursuivons notre regard sur l'histoire de la vague révolutionnaire en Amérique du Nord avec un nouvel article sur les événements au nord du 49° parallèle, où la classe ouvrière du Canada a lancé sa propre offensive contre le système capitaliste dans une série de luttes à travers l'année 1919, aboutissant à la grève générale de Winnipeg en Mai et Juin de cette année qui aurait menacé l'ordre social capitaliste et aurait, sous la forme d'assemblées ouvrières massives et spontanées, préfiguré un nouvel ordre social au-delà du capitalisme.
Syndiquer le contenu