Communiqué aux contacts du CCI sur les réunions publiques

Afficher une version adaptée à l'édition sur imprimanteEnvoyer cet article par mail

Comme beaucoup d’entre vous ont pu le constater, nous n’avons pas organisé de réunion publique ni de permanence depuis plus d’un an. Nous tenons à vous en donner ici les raisons.

  1. L’ensemble du CCI a pris la décision de mener une réflexion bilan sur sa fonction et sur le sens de son activité à partir d’une analyse approfondie sur la situation historique depuis l’effondrement du bloc de l’Est et sur les difficultés internes que nous avons rencontrées.

Nous avons pris conscience assez récemment que nous avons eu tendance à gaspiller nos faibles forces en nous dispersant dans une trop grande activité d’intervention à l’extérieur, et ceci au détriment de la construction de notre organisation sur le long terme. En particulier, nous avons pu constater (comme nous l’avons affirmé dans notre article de bilan du 20ème congrès de RI) une tendance en notre sein à la perte des acquis du CCI et de l’histoire du mouvement ouvrier parmi les camarades de la vieille génération, notamment sur les questions d’organisation. Et ceci alors que nous avons la responsabilité de transmettre ces acquis aux jeunes camarades qui nous ont rejoints et qui vont devoir reprendre le flambeau de la vieille génération. Notre priorité est donc aujourd’hui d’œuvrer au renforcement de notre organisation, de faire tout un travail de transmission pour préparer l’avenir et armer la jeune génération afin qu’elle puisse assumer ses responsabilités dans le futur. C’est la raison pour laquelle, depuis un an, nous avons organisé des week-ends d’études et de discussions internes sur les questions d’organisation et avons été pas mal mobilisés dans ce travail.

Nous avons décidé de mettre à profit le temps que nous avons encore devant nous avant le surgissement de mouvements sociaux massifs pour faire ce travail vital de construction de l’organisation, de consolidation de nos acquis et également d’approfondissement théorique qui est la tâche première des organisations révolutionnaires. Le CCI n’a pas la conception de l’organisation des gauchistes. Nous ne sommes pas non plus un parti, mais un pont entre l’ancien parti (la 3ème Internationale) et le futur parti. C’est pour cela que notre activité s’apparente au travail d’une fraction car le CCI est encore une petite organisation même si nous avons des sections ou noyaux dans 18 pays sur 3 continents.

  1. La 2ème raison pour laquelle nous n’avons pas organisé de réunion avec nos contacts ni de réunion publique réside dans le fait que nos forces ont été réduites par le départ de plusieurs camarades vers d’autres sections du CCI. Et malheureusement cet affaiblissement de nos effectifs n’a pas encore été compensé par l’arrivée de nouveaux camarades en nombre suffisant. De plus, nous avons des camarades dans la section en France qui ont eu également de graves problèmes de santé (l’un d’entre eux est d’ailleurs décédé récemment), ce qui a augmenté notre charge de travail.

  2. La 3ème raison réside dans le fait que nous avons privilégié nos voyages internationaux pour participer à des conférences et réunions des autres sections du CCI afin de consolider notre unité internationale, de même que pour discuter avec des contacts et sympathisants dans d’autres pays. La participation des militants de RI à notre activité internationale a donc plus de poids aujourd’hui que dans la période passée.

Nous avons donc décidé d’organiser des RP uniquement quand nos forces nous le permettent et en fonction des événements majeurs de la situation internationale. Par contre, afin de garder le lien avec nos contacts, nous pouvons envisager d’organiser des permanences à thème de temps en temps en fonction de votre demande et de nos propres disponibilités.

Compte tenu de notre charge de travail et de nos faibles forces, nous en profitons pour rappeler à nos sympathisants et contacts proches que leur aide est toujours la bienvenue que ce soit pour le suivi de la diffusion de notre presse dans les librairies ou dans les manifestations, ou pour des traductions ou rédaction d’articles. Et bien sûr pour animer notre forum de discussions sur notre site Internet.

Salutations communistes

RI, section en France du C.C.I.

Le 26 octobre 2013