Prise de position de Rivoluzione Internazionale contre l'appel de la 'FICCI'

Afficher une version adaptée à l'édition sur imprimanteEnvoyer cet article par mail

A la lecture du n° 27 du Bulletin de la soi-disant Fraction interne du CCI, la section italienne du CCI a appris qu'elle était engagée dans une lutte à l'intérieur de l'organisation pour « s'opposer à la 'liquidation' du CCI ». Cette affirmation qui apparaît dans le titre de l'article dédié à notre section, ainsi que l'ensemble de l'article, est totalement fausse. L'article, construit sur l'invention de divergences concernant l'analyse de l'actualité (l'état de la lutte de classe et le cadre de l'impérialisme mondial) entre la section italienne et l'organisation, ou plus précisément, entre notre section et l'"actuelle direction liquidationniste du CCI", ne constitue que la énième tentative de la part de la FICCI de créer artificiellement des fractures à l'intérieur de notre organisation. Nous dénonçons également les attitudes qui passent de l'adulation faussement "fraternelle", à la culpabilisation et aux tentatives de "chantage" pour faire croire aux lecteurs non avertis de ce comportement parasitaire et destructeur qu'il existerait réellement une lutte entre les militants à l'intérieur de notre organisation et une censure consistant à interdire toute possibilité de s'exprimer librement sur la dynamique de l'organisation et sur ses analyses.

Si la FICCI est amenée à adopter cette attitude, cela est dû au fait qu'elle ne sait plus que faire dans sa tentative désespérée de défendre une aventure sans issue. Pour notre part, nous, section du CCI en Italie, n'avons et n'aurons jamais rien à faire avec les voleurs, les falsificateurs, les mouchards de la FICCI.

2 octobre 2004 - La section italienne du CCI