VI - Polémique au sein du milieu révolutionnaire

Afficher une version adaptée à l'édition sur imprimanteEnvoyer cet article par mail

Dans le milieu révolutionnaire, la polémique a de tous temps représenté une véritable tradition. Elle correspond au besoin impérieux appartenant aux origines mêmes du mouvement ouvrier de confronter et débattre publiquement des différences analyses et points de vue des organisations révolutionnaires afin de surmonter les divergences et de dégager des positions politiques les plus claires. C'est dans la polémique la plus âpre que sont nées les premières organisations du siècle dernier, comme les première et deuxième Internationales, et que s'est fondée la troisième Internationale, au coeur de la vague révolutionnaire qui a suivi Octobre 1917. Non seulement le CCI se réclame depuis sa constitution de cette tradition mais il n'a jamais dérogé à cette règle fondamentale. Les questions que doit résoudre le prolétariat, qu'il s'agisse de la défense de ses intérêts immédiats comme de la marche vers la révolution et l'instauration du communisme, ne sont pas académiques, elles sont vitales. Le mouvement de décembre 1995 a ainsi donné lieu à une série de polémiques entre les organisations du milieu révolutionnaire, en particulier le BIPR[1] et le PCI[2] et notre organisation.

Nous présentons ici celles que nous avons menées dans notre Revue Internationale. Il apparaît que ces deux organisations sont tombées, pour des raisons et à des niveaux différents, dans la même erreur consistant à prendre les vessies de la bourgeoisie pour des lanternes prolétariennes, c'est-à-dire à prendre cette cynique manoeuvre bourgeoise pour une expression de la lutte ouvrière. Cette erreur est la conséquence de graves faiblesses politiques résultant, de la part de BC, d'un cadre d'analyse insuffisant sur la question du cours historique et, en ce qui concerne le PCI, d'une position complètement erronée sur la nature de classe des syndicats dans la période actuelle.

[1] Bureau International Pour le Parti Révolutionnaire composé de Battaglia Comunista et de la CWO

[2] Parti Communiste International qui publie "Le Prolétaire"